Les deux étapes de la vie sont donc présentes dans l'homme, le naturel et le spirituel; le premier hautement développé, le second, d'abord, dans un état non développé. Maintenant, le grand but de l'univers est de passer graduellement du plan naturel au plan spirituel de la vie. Cela ne veut pas dire que ce dernier est le produit du premier stade, car ce n'est pas le cas. Cela signifie que la réalité la plus profonde de la vie est le spirituel, et que le spirituel se développe à travers le naturel à sa manière particulière. Et cette façon particulière n'est pas un simple développement mais un auto-développement. Le but du spirituel est de développer son propre soi à travers l'être humain. De cette façon, l'homme a la possibilité de développer une personnalité de soi dans un sens très réel. Nous arrivons ainsi à une certaine idée du rapport existant entre le spirituel et le naturel, et de la place du spirituel et du naturel dans l'homme. Le spirituel n'est ni le produit ni un attribut du naturel. L'homme est la créature frontalière des deux mondes; il représente la possibilité ultime de l'un et possède des potentialités à l'égard de l'autre. Le grand objet de sa vie doit être de développer, en utilisant et en conquérant la vie de la nature, son moi supérieur en une personnalité libre, spirituelle et immortelle. Les étapes progressives dans cette direction doivent être traitées dans le chapitre suivant.